Le composteur, l’outil indispensable du jardinier bio

Réaliser son propre compost est essentiel pour tout jardinier souhaitant cultiver de manière écologique et biologique. Grâce au composteur, les déchets organiques se transforment en un engrais naturel riche en éléments nutritifs.

Comment ça marche ?

Le processus de compostage implique les actions des micro-organismes décomposeurs présents dans le sol. Sous l’effet de la chaleur générée par leur métabolisme, les bactéries et les champignons fragmentent et transforment progressivement la matière organique. Vous pouvez ainsi mettre dans votre composteur les résidus de jardin, de cuisine ou le fumier. Ils sont ainsi recyclés en un humus riche et homogène. Grâce à l’aération du contenant, les microbes réalisent leur action de minéralisation dans des conditions optimales. En quelques mois, la dégradation de la matière est complète. Le compost mûr est prêt à nourrir les plantes et à enrichir les sols. Vous pouvez parcourir ce site pour trouver le composteur adapté à vos besoins.

Cela peut vous intéresser : Meilleur motorisation pour portail battant : les critères de choix du kit complet

Les différents types de composteurs

Vous avez le choix entre plusieurs modèles de composteurs en fonction de vos besoins et de l’espace disponible. 

  • Le tas de compost, s’il ne nécessite aucun matériel, reste peu pratique à l’usage avec des matières éparpillées. 
  • Le composteur en bois ou fabriqué soi-même est souvent en forme de bac ou de cylindre fermé. Il permet un meilleur contrôle du processus. 
  • Le lombricomposteur intègre des vers de terre qui accélèrent la décomposition des déchets en un terreau fin grâce à leur digestion. 
  • Le composteur rotatif à tambour mobile offre un renouvellement continu de l’oxygène pour obtenir du compost en quelques semaines seulement, dans un volume réduit adapté aux petits jardins. 

Chaque modèle présente des avantages en termes de praticité, de rapidité ou de contenance.

A lire aussi : 3 conseils pour rénover vos planchers de bois affaissés ?

Les avantages du compost

Le compost offre de nombreux bénéfices pour la qualité des sols et la croissance des végétaux. Riche en éléments minéraux et en matière organique, il constitue un engrais écologique et peu coûteux. Son incorporation améliore considérablement la structure et la rétention en eau des sols. Il les rend moins denses, plus meubles et mieux drainants. Son utilisation permet aussi de lutter naturellement contre l’érosion. Agissant comme une éponge, les matières organiques du compost apportent tous les nutriments nécessaires aux plantes. 

Bien réussir son compost

La réalisation d’un compost doit respecter différentes règles clefs. Il convient de choisir l’endroit optimal. Celui-ci ne doit être ni trop humide ni trop ensoleillé. Privilégiez également un lieu à l’abri des regards afin de ne pas attirer les animaux. Un mélange équilibré de matières vertes riches en azote et de matières brunes apportant le carbone est essentiel pour nourrir au mieux les micro-organismes. Le tas doit être aéré et humidifié régulièrement chaque semaine grâce à un brassage. Cette technique favorise la circulation de l’air et de l’eau. Ces conditions sont idéales pour le développement bactérien. Au bout de quelques mois de fermentation, lorsque la matière s’est totalement décomposée en un terreau noir et homogène, le compost est enfin mûr. 

 

brown wooden fence near green plants during daytime Previous post Quels sont les avantages de la pergola bioclimatique ?
Next post Pourquoi et quand faire appel à  un cabinet de géomètre expert à Lyon ?